Piézométrie

L’écoulement naturel de la nappe de la craie s’effectue globalement du sud-est vers le nord-ouest, avec un gradient hydraulique général moyen de 0,15 à 0,7 %.

Carte Piézométrique schématique des hautes eaux « avril-mai » 2009 de la masse d'eau 1007 -  voir en grand cette image"
Carte Piézométrique schématique des hautes eaux « avril-mai » 2009 de la masse d’eau 1007
Source : BRGM

Carte Piézométrique schématique des basses eaux « octobre-novembre » 2009 de la masse d'eau 1007 -  voir en grand cette image"
Carte Piézométrique schématique des basses eaux « octobre-novembre » 2009 de la masse d’eau 1007
Source : BRGM

En bordure de la masse d’eau, on distingue principalement, les trois limites suivantes :

  • dans la partie nord, un axe de drainage souterrain, dû à un fort et brutal épaississement de la craie dans la terminaison occidentale du synclinal de Mons (fosse de la Haine),
  • dans la partie sud-est,
    • la Sambre, qui constitue un axe important de collecte des eaux venant du Massif ardennais et draine aussi la bordure du réservoir de la craie vers l’extérieur de la masse d’eau,
    • la crête piézométrique   relativement stable dans l’espace (limite à potentiel variable dans le temps) qui sépare les bassins versants de l’Escaut et de la Sambre,
  • dans la partie sud-ouest,
    • la crête piézométrique   entre l’Écaillon et la Selle,
    • d’autre part, les cours d’eau Écaillon et Escaut qui constituent des limites à potentiel imposé.

Revenir en haut